• Nous commençons donc nos longues nuits.. des nuits où l'ennuie ne trouve pas place entre nous deux.. nos mains dévoraient avec appétit nos claviers, et des flammes d'amour illuminent nos interminables nuits. je l'ai connu sage, mûres, méfiante, adorable jusqu'au point où l'on croit qu'on est avec une femme qui sort de l'ordinaire pour ne pas dire parfaite.


    j'ai beaucoup aimé sa façon de parler, de rire surtout, c'était "le fun" avec elle.. dans ce temps là, je travaillais dans une misérable école que j'appelais "exil". je hatais les week end pour venir lui parler, discuter, rire, ou à vrai dire "vivre".


    on parlait de tout, absolument de tout, il n y avait aucun tabous, aucun sujet défendu, et c'est vraiement ce que je cherchais.. et comme tout couple, on a eu nos premiers malentendus.. des fois (ça me fait encore rire) on se chicanait pour un petit malentendu, mais on revient vite comme avant meme mieux!


    dans nos premiers jours, on se disait tout, personne ne cachait rien à l'autre tout en sachant que chacun est indépendant dans cette relation d'amitié qui nous menait droit à l'amour..


     j'avais toujours cette peur qu'elle me prend pour un marocain qui ne cherche qu'à s'évader de son pays.. elle avait ses doutes, j'en avais les miens.. mais ça n'a jamais pu étouffer notre relation..


    on s'approchait de plus en plus l'un de l'autre par le biais de l'amitié, la franchise, le respect..


    puis un jour, je pense que c'est en mois d'octobre 2000, je la vois sur une photo..son regard me frappait par ce qu'il montrait de sa personnalité: un melange de douceur et de dureté!


    dans cette époque, j'avais une grande envie d'écrire, ça me soulageait vu que je passais la semaine éloigné de la vie!


    on ne pouvait rien que souffler après un temps, le mot: JE T AIME.. c'était moi qui l'avais prononcé le premier, je suis très certain à ce jour, qu'elle n'était pas suprise par cette déclaration, tout était là pour qu'elle le comprenne, elle qui était toujours très intelligente.


    en mois de novembre 2000, j'entends pour la premiere fois sa douce et belle voix.. j'oublie meme pas les mots qu'elle répétait ce soir de vendredi (tés fou t'es fou fouuuuuuuuuuuu)


    l'année 2000 se terminait et nous deux nous, elle et moi, commençons respectivement nos 32 ans et 36 ans 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique